Créer du contenu devient à la mode, c’est indéniable.
En revanche, savoir comment créer du contenu est quelque chose qui peut être difficile. Une des questions que je me suis posée est la suivante : sous-titrer ses vidéos est-il important ?

Sous-titrer ses vidéos est long et/ou coûteux, cela vaut-il le coup ?

Dans le processus de création de contenu vidéo, sous-titrer était un des points qui me prenait énormément de temps. Je me suis naturellement demandé si la data pouvait me dire si sous-titrer mes vidéos allait avoir un impact. Si c’était important pour le succès de mes vidéos.

C’est ce qu’on va voir aujourd’hui !
J’ai fait une expérience pour vous et on va voir ce que ça nous donne !

Premièrement petit disclamer, c’est un test en postant des vidéos sur LinkedIn. Il s’avère que LinkedIn est une plateforme pour laquelle nous n’avons pas accès à l’algorithme et on ne peut pas contrôler qui voit notre contenu. Le test ne sera pas scientifiquement valide (mais n’en reste pas moins intéressant), car il n’est pas possible d’avoir deux vidéos qui coexistent comme on voudrait avoir avec un test A/B par exemple qui lui serait sérieux et scientifique.
En revanche on va voir qu’on va pouvoir en apprendre certaines choses et je vous fais le débrief à la fin de la vidéo.

Quel mode opératoire pour tester ?

Comment ça s’est passé alors ?
Premièrement, j’ai pris cinq de mes vidéos. Cinq de mes vidéos qui avaient mieux « marchées » que la moyenne. Cinq vidéos ça me permettait d’avoir cinq jours de contenus que j’allais poster sur LinkedIn au rythme d’une vidéo par jour. Cela fait quelque temps que j’ai posté les vidéos (environ trois semaines) ce qui permet de noter combien de fois elles ont été vues. Il s’avère que sur LinkedIn le nombre de vues s’aplatit assez rapidement. Si votre vidéo n’est pas vu au début, elle meurt. Du coup elle ne le sera jamais plus. Ces chiffres vont potentiellement bouger mais c’est globalement les chiffres définitifs.

Parmi ces cinq vidéos que j’ai posté pendant une semaine il y a deux types de vidéos.
Il y a des vidéos que j’avais sous-titré (« Tout est de votre faute » par exemple ») et que j’ai re publiée cette semaine-là en enlevant les sous titres. Donc il s’agit de la même vidéo, le même texte descriptif, juste en rajoutant que c’était un « repost » à la fin pour être honnête. Les seules différences étaient donc

  • pas postées au même moment
  • pas les sous-titres

Il y en a deux comme ça (les deux plus anciennes parce qu’à l’époque je sous-titrais mes vidéos) et il y a trois autres vidéos qui sont exactement l’inverse. C’est à dire que j’ai arrêté de sous-titrer mes vidéos avant de me poser la question de si c’était important de le faire. Cette motivation était du au fait que c’est ce qui me prenaient le plus de temps, donc je voulais voir. Vous pouvez voir (sur la droite dans la vidéo) une vidéo que j’avais posté à l’époque qui est sans sous titres que j’ai reposté à nouveau avec des sous titres pendant cette période de test. Il y en a trois comme ça.

Ça fait donc cinq vidéos :

  • 2 que j’ai dé-sous-titrées
  • 3 que j’ai sous-titrées

Quels sont les résultats ?

Si on regarde les résultats qui sont juste ci-dessous on voit que les deux premières sont sous-titrées et les trois suivantes ne l’étaient pas. Donc celle que j’ai reposté pendant la semaine de test sont l’inverse à chaque fois. Et il s’avère que si on s’intéresse à comment la version 2 (la version pendant la semaine de test) a fonctionné par rapport à la version 1 (la version d’origine), on voit qu’elles ont toutes moins bien fonctionnées.
Pour expliquer cette variation un des facteurs est effectivement que les sous-titres ont changé sur ces vidéos. Certains ont disparu, certains sont apparus. Mais il y a aussi autre chose : peut-être que mon audience, ayant déjà vu cette vidéo, c’est moins engagé. Il faut garder ça en tête et naturellement toutes ces vidéos ont moins bien fonctionné.

En revanche si on regarde la différence entre une vidéo sous-titrée puis non sous-titrée, c’est à dire la moyenne de la variation de ces vidéos (les deux premières) on arrive à une performance de 17 % de ces vidéos-là. Elles ont performé à 17% de ce qu’elle avait performé à l’époque. Si on regarde la même chose pour les vidéos qui sont passées de non sous-titrées à sous-titrées on voit qu’elles ont performé à 37% de ce qu’ils ont fait à l’époque.
En constate qu’il y a des performances différentes en fonction deux types de vidéos. Elles n’ont pas le même comportement si elles sont passées de sous-titrés à non sous-titrées où deux non sous-titrées à sous-titrées.

Sous-titrer sa vidéo à une valeur

A nouveau ces chiffres sont expérimentaux et dans des conditions non-scientifiques.
Cette vidéo est vraiment pour pouvoir vous donner des tendances, pour pouvoir vous aider dans votre réflexion de : est-ce que je dois sous-titrer mes vidéos ?
Ces résultats sont à mettre en perspective en fonction du temps que ça vous prend. Est-ce qu’il est pertinent de le sous-traiter ?

On peut voir que les vidéos qui ont été ensuite sous-titrées ont moins sous performé que les vidéos à qui j’ai enlevé le sous-titrage. Ce qui laisserait entendre que sous-titrer une vidéo sur LinkedIn est quand même quelque chose d’intéressant.
Les gens auront tendance à lire les sous-titres plutôt qu’à ne pas les lire.
On voit qu’en fait les vidéos qui ont été sous-titré ont sous-performé deux fois moins que celles pour qui j’ai enlevé les sous titres. Donc ces sous-titres ont une valeur.

Sous-titrer ses vidéos ne semble pas être le facteur explicatif majeur de sa performance

Mais ce qu’on peut voir aussi c’est que la différence de vues entre ces vidéos, c’est pas les sous-titres qui les explique, c’est l’engagement que vous avez eue avec votre communauté !

Typiquement mes premières vidéos avaient été plus commentées et partagées et du coup les gens d’autres audiences ont pu être exposés à ces vidéos. Cela fait plus de vues et par effet boule de neige / par effet de propagation le nombre de vue augmente.

Créez du contenu engageant, quelle qu’en soit sa forme

En résumé, en ne choisissant qu’une seule chose, voici ce sûr quoi je vais focaliser. Ma priorité et d’avoir des vidéos engageante qui demande aux gens de s’engager avec elle plutôt que des vidéos sous-titrées.

Je suis preneur de vos retours surs :

  • Comment faites-vous pour avoir des vidéos qui fonctionnent bien ?
  • Est-ce que vos sous-titres ont un impact ?

N’hésitez pas à laisser en commentaire et je serai très heureux de discuter de ça avec vous.
A très vite.

Entrez votre email pour découvrir les secrets qui vous permettront de vendre plus !

En rejoignant mon cercle privé vous recevrez ma newsletter hebdomadaire.

Merci pour votre inscription et à bientôt !