Vous avez oublié la majorité de ce qui ne ressemble pas à une histoire

Quel est le dernier théorème dont vous souvenez ?
Écartons Thalès et Pythagore que l’on vous a rabâché pendant toutes vos années collège et lycée et dont il y a de fortes chances que vous vous souveniez. Un autre théorème ? Compliqué !
Si je vous demande la même chose avec une histoire un film dont vous vous souvenez, je suis certain que vous arriverez à me répond un film qui vous a marqué et dont vous souvenez de l’histoire.
Ça vous revient et c’est ça le pouvoir d’une histoire.
Le pouvoir d’une histoire c’est que l’on se souvient de l’histoire.
Et pour que ça fonctionne encore mieux, l’idée est d’impliquer les sens de la personne en face.

Le pouvoir de l’histoire est que l’on s’en souvient

Prenez par exemple quand j’étais en Thaïlande, je suis allé me balade dans un parc. Il ne faisait pas particulièrement beau, il pleuvait, on était en plein milieu de la mousson. J’étais dans un parc national. Très joli, verdoyant, avec beaucoup de lacs.
Je n’étais pas particulièrement présent et attentif parce que j’écoutais un livre audio.
Je me balade alors dans le parc et je passe entre deux lacs il y a une petite bande de terre qui me permet de passer. J’avais loué un vélo et du coup je passe sur une bande d’environ un mètre confortable avec mon vélo, admirant le paysage avec mon livre audio sur les oreilles.
Et là je vois quelque chose qui bouge à moins d’un mètre de moi, qui plonge dans l’eau !
C’est un crocodile !

Je suis passé en vélo à moins d’un mètre d’un crocodile qui faisait probablement un bon mètre. Heureusement, il a eu la bonne idée de partir dans l’eau plutôt que de m’attaquer. Cette histoire-là, ce petit passage d’un mètre entre deux lacs, il a de fortes chances que si vous y repensez demain vous en souviendrez. C’est le pouvoir d’une histoire, on s’en souvient !

Impliquer les sens décuple le pouvoir de l’histoire et votre auditeur se souvient plus facilement

Impliquer les sens de l’autre lui permet de créer une réalité dans son esprit. Il se souviendra et c’est exactement ce que font les fables, les métaphores, le cinéma, les livres. L’idée est d’impliquer et de créer chez l’autre des perceptions sensorielles. Ainsi, elles vont marquer son esprit et aller chercher ses émotions.
L’humain est très réceptif aux émotions et c’est exactement la même chose dans votre entreprise.

Les histoires sont puissantes aussi pour votre entreprise

L’idée quand vous allez vouloir vendre votre produit est de créer une histoire dans laquelle votre prospect est le héros en impliquant à la fois ses sens et ses émotions. Vous allez être capable de le faire se souvenir de vous et de l’amener naturellement vivre une expérience qui le pousse à passer à l’action.

En conclusion, si vous voulez créer une bonne histoire essayez de vous rappeler de trois points :

  1. Premièrement, créez une histoire simple. Une histoire que quelqu’un pourra raconter simplement à quelqu’un d’autre.
  2. Essayez dans un deuxième temps de créer quelque chose de familier, une histoire auquel les gens peuvent s’assimiler, se retrouver.
  3. Et enfin, n’hésitez pas à aller chercher la partie émotionnelle, susciter l’émotion chez vos clients. C’est l’émotion qui fait passer à l’action et ensuite le rationnel rationalise.

A bientôt

7 indispensables pour lancer son entreprise - Mockup Livre

Saisissez votre email pour découvrir les secrets qui vous permettront de vendre plus !

En rejoignant mon cercle privé vous recevrez :

- mon mini-cours 360° de 7 jours pour vous aider à lancer (ou accélérer) votre entreprise

- ainsi que ma newsletter hebdomadaire.

Merci pour votre inscription et à bientôt !