Pour attirer le regard des passants, vous avez sûrement soigné la vitrine de votre magasin. C’est identique pour votre site internet. Une page web doit être animée en permanence avec du contenu agréable pour attirer les internautes. Mais est-ce suffisant pour attirer du trafic ? Certes, rédiger un article pour son site est déjà un bon point. Mais, proposer un article optimisé pour le SEO est encore autre chose. Pour être vu et lu, le contenu de votre site web doit être pertinent et lisible, non seulement pour les lecteurs, mais également pour Google. Alors, comment rédiger un article optimisé SEO ? Voici quelques conseils et astuces pour améliorer la clarté de votre article pour le web.    

Optimiser l’URL du contenu : un élément à ne pas négliger

En référencement naturel, ce ne sont pas que les textes et les mots-clés qui font le travail. Il y a un ensemble de règles à suivre. Parmi cela, il y a l’optimisation de l’URL du contenu. L’objectif principal des moteurs de recherche est de satisfaire les internautes en proposant les meilleurs résultats correspondant à leurs requêtes. Pour ce faire, ils analysent différents éléments du contenu, comme l’URL. Pour augmenter vos chances d’apparaître dans les meilleurs résultats, il est donc crucial d’optimiser l’URL de votre contenu. Cela est important pour faciliter le travail des robots d’exploitation des moteurs de recherche.

Les règles pour bien optimiser l’URL de son contenu

  • Une URL optimisée doit être informative et attrayante. Elle doit donner des informations aux moteurs de recherche, c’est-à-dire indiquer clairement le contenu de votre page. Pour que votre URL soit plus facile à lire, songez donc à y intégrer des mots clés. Vous pouvez les mettre au début ou après le nom de domaine.
  • Pour un meilleur effet sur votre référencement naturel, l’URL de votre contenu doit être le plus court possible (environ 60 caractères). N’utilisez que les termes nécessaires à sa compréhension. Vous pouvez donc supprimer les mots vides comme : et, un… Aussi, préférez les tirets aux underscores pour relier les termes de votre URL.
  • Pour un meilleur référencement naturel, pensez aussi à sécuriser votre URL (https://), plutôt que (http://). Pour ce faire, vous devez obtenir un certificat SSL. En effet, Google privilégie les sites sécurisés.    

Travailler les mots clés : la base d’un bon SEO

Impossible d’optimiser votre article pour le SEO sans mots clés ! C’est la base même de toute stratégie de référencement naturel. Ce sont ces mots clés cibles intégrés dans l’article qui permettent aux moteurs de recherche de le classer dans les résultats. La première étape pour rédiger un article optimisé SEO est donc de définir des mots clés pertinents. Vous devez définir un mot clé principal selon la thématique que vous souhaitiez traiter.

Les différentes manières de trouver des mots clés

Le mot clé est l’expression que les internautes utilisent pour faire des requêtes sur les moteurs de recherche. Pour définir le mot clé parfait à inclure dans votre article, il est alors important de vous mettre à la place de l’internaute. Quelles expressions pourront-ils utiliser pour trouver votre article ? Pour trouver le bon mot clé, différentes méthodes s’offrent à vous comme le brainstorming, les questionnaires clients, la saisie semi-automatique, les recherches associées de Google… Sachez qu’il existe aussi de nombreux outils générateurs de mots clés dont Google Keyword Planner, UberSuggest, Keyword Tool, SemRush…

L’utilisation des mots clés

Sachez qu’il existe trois grands types de mots clés : mot clé principal, mot clé secondaire et mot clé longue traîne. N’hésitez pas à varier les expressions pour maximiser vos chances d’apparaître dans les meilleurs résultats. Privilégiez tout de même la longue traîne qui permet d’attirer du trafic qualifié. Ce type de mot clé est moins concurrentiel, donc efficace pour optimiser son article pour le SEO. Un mot clé longue traîne est une expression composée de 3 à 5 mots. Il doit être tiré à partir du mot clé principal. Par exemple : mot clé principal : « rédacteur web », mot clé secondaire : « rédacteur web professionnel », mot clé longue traîne : « rédacteur web professionnel à Paris ». L’intégration des mots clés dans la rédaction doit être la plus naturelle possible.

Densité et localisation des mots clés cibles

Comme évoqué plus haut, la valeur SEO d’un contenu dépend de plusieurs critères. Parmi ces critères importants à ne pas négliger, on peut citer la densité et la localisation des mots clés. Pour bien optimiser votre article pour le SEO, vous devez respecter certaines règles sur l’ajout des mots clés dans le contenu.

La densité des mots clés

Utilisés à bon escient, les mots clés constituent l’un des meilleurs facteurs pour bien optimiser son article pour le SEO. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il faut en abuser. Une répétition excessive des mots clés peut entrainer des sanctions de Google. Alors, faites attention à la suroptimisation ! Il n’est pas utile de placer votre mot clé à chaque paragraphe. Intégrer 2 à 3 mots clés pour un article de 500 mots assure déjà un bon référencement du texte SEO. Cela vous oblige donc à varier les expressions en utilisant des synonymes ou des typologies. Aussi, n’hésitez pas à les reprendre au singulier, au pluriel, en subjonctif ou verbe pour varier l’expression. Cela est très bénéfique à votre SEO.

La localisation des mots clés

Outre la densité, la localisation des mots clés est aussi un vecteur important pour l’optimisation de votre contenu. Pour bien référencer votre page, il est important de connaître les endroits stratégiques où placer vos mots clés cibles. L’URL, le header et les balises Hn sont des lieux stratégies pour placer vos expressions cibles. Si vous souhaitez intégrer un mot clé au cœur des paragraphes, pensez à le placer entre les deux premières phrases. Vous pouvez le mettre en gras pour que les robots et les internautes puissent le repérer et le connaître plus facilement.

Rédiger une méta description optimisée qui donne envie de lire

La balise méta description est un élément important de votre article. Elle joue un rôle important pour le référencement naturel de votre page. Ne faites donc pas l’impasse sur la qualité de celle-ci. La méta description doit être engageante pour les lecteurs et facile à lire pour les moteurs de recherche afin d’augmenter vos chances d’apparaitre en première page lors des requêtes des internautes.

C’est quoi une méta description

La balise méta description est le petit texte qu’affiche Google en dessous de la balise méta title sur les moteurs de recherche. C’est une sorte de résumé de l’article. Elle affiche une description courte du contenu de la page. La méta description est donc censée accrocher l’attention des lecteurs et facile à lire pour Google dans le cadre de l’indexation de la page. Non seulement cette balise aide à bien référencer une page, mais permet aussi d’augmenter le CTC (Clics Through Rate) ou taux de clics. Voilà pourquoi il est important de rédiger une méta description pertinente pour son article.

Les règles à suivre

Comme mentionnée, la méta description doit être engageante, c’est-à-dire donnée envie de cliquer. Étant un petit résumé du contenu d’une page, elle doit être courte, mais claire et stratégique. Vous pouvez rédiger une méta description allant jusqu’à 300 caractères, mais généralement seuls les 160 premiers caractères qui vont être affichés dans les moteurs de recherche. Il est également possible que Google reprend un extrait du début de votre article comme méta description. Un dernier point important, la méta description doit inclure vos expressions clés pour que les robots d’indexation puissent la lire plus facilement. Également, n’hésitez pas à utiliser des verbes d’actions comme découvrez, consultez, etc.

Choisir un titre parlant et accrocheur incluant le mot clé

Le titre de votre article est la première chose que les internautes voient sur votre page web. Inutile alors de préciser qu’il doit être parlant et accrocheur. Cela est important pour attirer l’attention des lecteurs, mais également pour optimiser l’article pour le SEO.

Les règles pour rédiger un titre optimisé

Pour avoir une chance que l’article soit bien classé par les moteurs de recherche, il est impératif de soigner le titre principal.

  • Tout d’abord, celui-ci doit contenir un mot clé cible. Cela est important pour le référencement naturel de la page. Comme l’URL, préférez intégrer le mot clé en début du titre. Vous pouvez utiliser une ponctuation : deux points, virgule, underscore…
  • Même si le titre doit être attrayant, évitez d’être trop long. Ne soyez donc pas trop générique. Pour être correctement affiché par les moteurs de recherche, la longueur ne doit pas dépasser les 10 ou 12 mots. Aussi, ne rédigez pas un titre trop court qui sera mal vu par Google.
  • Les moteurs de recherche comme Google référencent mieux les titres composés de chiffre. N’hésitez donc pas à en mettre pour augmenter vos chances d’apparaître dans les tops des résultats. Exemple pour « Conseils et astuces pour rédiger un article optimisé », vous pouvez mettre « 5 conseils et astuces pour rédiger un article optimisé ».

Ces conseils sont aussi valables pour les sous-titres de l’article. Pour bien optimiser votre article, utilisez toujours des balises H2. Vous pouvez utiliser des balises H3 pour agrémenter les idées de votre H2, mais ne dépassez jamais les H4.

Rédiger une introduction qui donne envie d’aller plus loin

On ne cesse de le répéter… positionner une page web dans les premiers résultats se mérite. De nombreux éléments de l’article doivent être soignés, à l’instar de l’introduction. Cette partie de la rédaction est souvent négligée des rédacteurs web. Elle a pour autant toute son importance. Une bonne introduction permet non seulement de susciter l’intérêt des internautes, mais aussi d’optimiser le référencement naturel du contenu.

Les règles à suivre pour rédiger une bonne introduction

  • Une bonne introduction doit avant tout inclure des mots clés cibles. Vous pouvez ajouter 2 à 3 expressions clés dans votre introduction. Ainsi, les robots vont pouvoir trouver rapidement ces mots clés et indexer votre contenu. Cela améliorera donc la visibilité de votre page web sur les moteurs de recherche.
  • L’introduction de votre article ne doit pas aussi être ni trop courte, ni trop longue. Si vous voulez écrire un article SEO bien optimisé, la longueur de l’introduction du texte doit être comprise entre 75 et 100 mots. Ne dépassez jamais les 150 mots au risque de faire fuir les lecteurs.
  • Aussi, allez tout droit au but, tout en soignant le langage utilisé. L’objectif d’une bonne introduction est, d’introduire la rédaction, mais surtout de donner envie de lire la suite de l’article.  

Bien structurer l’article en utilisant des Hn

Les algorithmes des moteurs de recherche s’appuient sur de nombreux critères pour classer les articles. Parmi ces critères, il y a la structuration de l’article. Bien structurer l’article est important afin de faciliter la compréhension du texte par les robots d’indexation et les internautes. Un texte bien structuré a plus de chances d’apparaître en première page des résultats des recherches. Songez donc à découper votre article en sections (rubriques et sous-rubriques) surtout s’il dépasse les 1500 mots.

Les éléments composant un texte optimisé SEO

Un texte bien structuré se divise en plusieurs paragraphes avec des sous-titres :

  • La balise H1 est réservée au titre principal de votre article. On ne trouve donc qu’un seul H1 au sein du contenu.
  • Les titres secondaires sont classés sous les balises H2. Votre article doit comprendre au moins deux H2 pour que les robots puissent le comprendre facilement.
  • Utilisez les balises H3, H4… pour les sous-parties. L’utilisation des balises H5 et H6 est très rare. N’allez pas plus loin que le H4 afin de rendre votre texte plus facile à lire. Si vous souhaitez mettre des H5 ou H6, utilisez plutôt des bullets points ou des numérotations.

Dans certains paragraphes, vous pouvez ajouter des expressions clés. N’hésitez pas à les mettre en valeur en utilisant du « gras » ou de « l’italique ».

La longueur du texte : un élément à ne pas négliger

Vous avez beau a toujours publié de nouveaux articles sur votre site web. En revanche, s’ils ne sont pas optimisés pour le SEO, ils resteront dans la base de données des pages web du moteur et n’atteindront pas forcément les meilleurs résultats des recherches. Pour rédiger un article optimisé pour le SEO, il faut également faire attention à la longueur du texte. Cela peut avoir un impact sur le référencement naturel du site.

Le nombre de mots

Il n’y a encore pas si longtemps un article de 500 mots était considéré comme d’une longueur optimale pour pouvoir bien l’optimiser pour le SEO. Cette tendance a évolué. Aujourd’hui, plus un article est long, plus il a la chance de s’afficher dans les premiers résultats des pages de recherche. Un article a bien plus de chances d’être référencé s’il tourne autour des 1500 mots, voire 2000 mots. Oui, ça fait beaucoup 2000 mots, mais ça en vaut la peine si l’on vise les tops des résultats.

Bien sûr, vous pouvez faire moins 2000 mots, mais jamais en dessous des 300 mots. En moyenne, les articles sont considérés comme SEO friendly à partir de 900 mots. Pour un article d’une telle longueur, vous aurez plus de facilité à travailler le champ sémantique de votre mot clé. Attention cependant à ne pas faire un article trop long pour ne rien dire ! Quelle que soit la longueur de votre article, celui-ci doit être pertinent et de qualité. Il vaut mieux rédiger un article de 300 mots qui est agréable à lire, plutôt qu’un article de 2000 mots qui remplit seulement le quota.

Rajouter des images et vidéos optimisées

Tous les moyens sont bons dès qu’ils visent à booster le référencement naturel du contenu. L’illustration de votre contenu est fondamentale à sa mise en valeur. En effet, Google adore les contenus bien illustrés. N’hésitez donc pas à ajouter des images et des vidéos pour bien illustrer votre article.

Les règles à suivre pour optimiser ses images et vidéos

  • Les moteurs de recherche ne voient pas les images que vous insérez pour illustrer votre article. En revanche, ils peuvent parfaitement lire ses données. Pensez donc à compéter le titre et la balise alt de votre image pour booster votre référencement naturel. Il doit décrire l’image et inclure vos expressions clés.
  • La taille de l’image joue un rôle important dans le référencement naturel de votre article. En effet, une image trop lourde peut ralentir le temps de chargement de votre page. Cela peut avoir un impact négatif sur votre classement. Assurez-vous donc que la taille de votre illustration soit légère pour ne pas ralentir votre page web. N’hésitez pas à diminuer la taille de l’image si celle-ci est trop lourde. Pour ce faire, vous pouvez utiliser Photoshop, The Gimp, TinyJPG et bien d’autres outils.

Un dernier point à retenir, n’hésitez pas à ajouter des liens internes et externes sur votre article. C’est important pour bien l’optimiser pour le SEO.

Entrez votre email pour découvrir les secrets qui vous permettront de vendre plus !

En rejoignant mon cercle privé vous recevrez ma newsletter hebdomadaire.

Merci pour votre inscription et à bientôt !