Lorsque Google n’en était qu’à ses débuts, ses algorithmes n’étaient pas aussi complexes qu’aujourd’hui. Cela permettait à certains webmasters peu scrupuleux d’exploiter facilement ce moteur de recherche. En conséquence, les véritables requêtes des internautes semblaient ne jamais être prises en compte. Pour y remédier, Google a créé plusieurs filtres dont Google Panda.

À propos de Google Panda

L’outil Panda de Google est un filtre qui fut initialement créé en vue d’éliminer les fermes de contenus sur le web. Ces fermes de contenus étaient des sites construits autour de mots-clés populaires et aux contenus souvent incohérents. Leur principal objectif était d’apparaitre en tête de résultat de recherche. Ils se servaient ensuite leurs innombrables publicités pour faire profit.

Cela nuisait fortement à l’expérience utilisateur sur Google et ne garantissait pas la satisfaction des internautes. La première version Google Panda fut ainsi déployée en 2011, mais uniquement aux États-Unis, pour remédier à ce problème. À ses débuts, bien qu’il fût capable de chasser les contenus de mauvaise qualité, certains sites légitimes furent aussi touchés. C’est pourquoi Google a procédé à une amélioration progressive de l’algorithme de Panda. Petit à petit, le déploiement du filtre a atteint tous les continents. Le filtre Panda de Google 4.0 est actuellement la dernière version de cet algorithme.

Différence entre Google Penguin et Google Panda

Ces deux algorithmes sont des mises à jour importantes de Google, visant à améliorer l’expérience utilisateur. Ils ont débuté en tant que modules indépendants et ont une fonctionnalité très différente. En effet, Google Penguin se concentre surtout les netlinking malsains effectués par certains sites.

Le netlinking est un bon moyen de booster la visibilité d’un site. Lorsqu’un site dispose de nombreux liens externes, il est plus visible sur le net. Certaines personnes ont profité de ce fait pour générer automatiquement des backlinks partout sur le web. Cela nuisait à la pertinence des recherches sur Google, d’où l’idée de lancer Penguin.

Comment fonctionne l’outil Panda de Google ?

Suite à sa dernière mise à jour en 2016, Google Panda a fait partie intégrante de l’algorithme de Google. Il fonctionne désormais sans que vous ayez à l’activer. Son rôle n’a pas beaucoup changé depuis sa création. Ainsi, il a pour but de retirer des résultats de recherche les contenus jugés inutiles pour les internautes.

En plus des fermes de données, Panda de Google chasse aussi les contenus dupliqués. Il peut s’agir de duplication de contenu sur un même site ou à partir d’un autre site. Les contenus générés automatiquement à l’aide du content spinning sont également concernés. Et enfin, l’algorithme cible aussi les contenus jugés globalement de piètre qualité.

Pour sanctionner ces contenus de mauvaise qualité, Panda va empêcher leur indexation. Cela peut affecter quelques pages ou un site complet. Les robots de Google vont crawler de moins en moins ces pages, ce qui réduira la visibilité du site. Le site sera déclassé et régressera dans les résultats de recherche. Afin d’y remédier, la solution est simple : proposez du contenu de qualité.

Comment savoir si Panda a affecté votre site ?

Google Panda ne notifie pas les sites qu’elle sanctionne. Il vous est de ce fait difficile de savoir si vous êtes une victime de l’algorithme. Quelques indices peuvent toutefois vous mettre la puce à l’oreille. Lorsque les effets de Panda touchent votre site, vous allez notamment constater une diminution du trafic sur ce dernier. Cela s’explique par une forte baisse de visibilité sur le web. Cette situation peut être confirmée à l’aide de divers outils en ligne.

Soyez également conscient du fait que certains sites sont plus ciblés que d’autres. Si votre site fonctionne comme un agrégateur de contenus, il est possible que Panda le contrôle fréquemment. Les comparateurs de prix sont par exemple des victimes récurrentes de l’algorithme.

Les autres points potentiellement sanctionnables

Le fonctionnement exact de Google Panda n’est pas connu. Ainsi, les experts ne font que spéculer sur les points que l’algorithme déteste ou non. C’est le cas des pubs excessives et des faibles backlinks même si vous les obtenez de manière légitime.

Parmi les autres points susceptibles de vous sanctionner figure le contenu original en faible quantité. La rédaction qui ne semble pas naturelle pourrait aussi vous nuire. Et enfin, certains pensent qu’un fort taux de rebond est un très mauvais point.

En ce qui concerne le taux de rebond en particulier, c’est un paramètre qui ne dépend que de vous. Si un visiteur arrive sur votre site et le quitte rapidement, cela n’est pas forcément dû à une qualité médiocre. Le pogosticking est en effet courant chez les internautes. C’est une pratique qui consiste à entrer sur un site pour ensuite retourner sur la SERP.

Que faire en cas de sanctions de Google Panda ?

Lorsque votre site ou l’une de vos pages est la victime du filtre Panda de Google, vous pouvez y remédier de différentes façons. La solution radicale consiste à supprimer le contenu fautif. Si vous avez des contenus qui se répètent au sein de votre site, c’est l’option à privilégier. Néanmoins, il ne sera pas toujours possible de trouver la source du problème. Si possible, essayez plutôt d’offrir un contenu de bonne qualité à toutes vos pages. Gardez par ailleurs en tête que Panda (ou Penguin) ne vous sanctionne pas vraiment. Il ne fait qu’appliquer des filtres en temps réel et en permanence.

Proposez des contenus pertinents

Lorsque vous débutez en SEO, ce sera certainement le conseil que vous entendrez le plus souvent. En proposant des contenus de qualité et originaux, il y a peu de chance que Google Panda vous pose problème. Si vous êtes en manque d’idée, inspirez-vous uniquement des textes que vous lisez. Évitez surtout de copier et coller les contenus que vous consultez.

Sachez que Google est capable d’identifier les contenus canoniques. Pour cela, il se base sur l’antériorité de la page et sa popularité. Un contenu dupliqué sera ainsi moins bien indexé par rapport à l’original.

Utilisez la directive noindex de la balise méta

Pour éviter que le référencement de votre site ne souffre à cause de l’outil Panda de Google, choisissez vos pages à référencer. Une page que vous venez de créer et qui n’a pas encore assez de contenu doit par exemple être travaillée. Utilisez par conséquent la directive noindex pour contrôler le process d’indexation. La présence de noindex dans la balise méta va indiquer aux robots de ne pas indexer la page. Travaillez ensuite votre contenu avant d’autoriser l’indexation de la page.

Limitez le scrapping

Parfois, vous avez besoin d’utiliser un contenu provenant d’un autre site. Cela vous permet par exemple de prouver les idées que vous avancez. En plus, en demandant l’accord du propriétaire du contenu, il vous sera possible de le faire légalement. Malgré tout, évitez d’abuser des contenus empruntés que Google verrait d’un mauvais œil.

Pour le cas des e-commerces

Dans le cas d’une boutique en ligne, les fiches produits peuvent facilement être assimilées à des contenus dupliqués. Cela arrive lorsque vous utilisez la fiche fournie par la marque de vos produits sans la modifier. Lorsque vos concurrents utilisent la même fiche, cela donne une impression de duplication. Par conséquent, rédigez toujours des fiches uniques.

Limitez le nombre de vos pubs

Les pubs ne plaisent pas toujours aux internautes, surtout lorsqu’elles sont envahissantes. Google Panda est conscient de ce fait et sanctionne les pages qui en abusent. Cela ne veut pas dire que les pubs sur une page sont interdites. En effet, les revenus publicitaires sont essentiels, surtout pour les petits sites.

De ce fait, placez les pubs uniquement dans les zones où elles ne gêneront pas les internautes. Les pieds de page sont par exemple de bons endroits même si vos pubs y seront moins visibles. Surtout, évitez d’insérer les pubs à l’intérieur du contenu principal de la page.

7 indispensables pour lancer son entreprise - Mockup Livre

Saisissez votre email pour découvrir les secrets qui vous permettront de vendre plus !

En rejoignant mon cercle privé vous recevrez :

- mon mini-cours 360° de 7 jours pour vous aider à lancer (ou accélérer) votre entreprise

- ainsi que ma newsletter hebdomadaire.

Merci pour votre inscription et à bientôt !