Laissez-moi vous raconter une petite histoire

Vous êtes en train de prendre le café le matin et là votre enfant renverse la tasse qu’il y avait sur le bord de la table sur votre chemise.
Immédiatement votre colère monte.
Vous lui criez dessus.
En conséquence, il se met à pleurer.
Dans la foulée vous vous tourner vers votre partenaire et critiquez le fait qu’elle ait laissé la tasse trop près du bord. Puis en maugréant vous montez les escaliers pour aller changer de chemise.

Après avoir changé de chemise, là vous redescendez et voyez votre fille toujours en pleurs qui vient de louper son bus. Vous êtes bon pour l’amener à l’école.
Vous embarquez donc en voiture avec elle. Puisque vous êtes en retard vous allez trop vite. Par conséquent, un policier vous arrête et vous met une amende.
Lorsque vous arrivez à son école elle sort de la voiture claque la porte et ne vous dit pas « au revoir ».
Vous continuez la route jusqu’à votre travail et là vous vous rendez compte que vous avez oublié votre porte-documents. Une longue journée s’annonce !
Puis, vous rentrez à la maison. Votre femme comme votre fille font la tête.
Une belle soirée en perspective …

A qui est la faute ?

Est-ce au café ?
Est-ce à votre femme ?
A votre fille ?
Au policier ?
Qu’en pensez vous ?

L’histoire aurait pu être écrite autrement

Je vous arrête un instant.
Et si on prenait un peu de recul et qu’on essayait d’imaginer une situation alternative ?

Votre fille renverse ce café qu’il y a sur le bord de la table sur votre chemise. Plutôt que de vous énerver vous lui dite :
« Ce n’est pas grave ma chérie, tu feras plus attention la prochaine fois ».
Vous montez alors vous changez, votre fille a pris le bus, vous n’oubliez pas votre part documents et votre journée se passe bien et votre fille comme votre femme a hâte de vous retrouver le soir.
La seule différence dans cette histoire c’est votre réaction, l’environnement était le même, il s’est produit la même chose, la seule chose qui diffère entre ces deux histoires c’est votre comportement, c’est votre réaction.
Dans les deux cas, il y a eu la même situation mais vous avez obtenu des résultats diamétralement opposés.

« Tout est de votre faute » est le secret du bonheur

Acceptez votre responsabilité (que « tout est de votre faute ») dans les actions est la clé du bonheur parce que vous avez un contrôle total sur vous mais les autres sont incontrôlables et inchangeable. Si vous essayez de les changer, vous allez vous essouffler alors que vous avez un plein contrôle sur vous.
En conclusion, pour changer le résultat, il suffit de changer votre réaction et vos réactions déterminent qui vous êtes et vos résultats dans la vie.

Je vais vous quitter aujourd’hui sur une petite citation :


La vie, c’est à 10% ce qui nous arrive, et 90% la façon dont on y réagit.

Charles Swindoll

Entrez votre email pour découvrir les secrets qui vous permettront de vendre plus !

En rejoignant mon cercle privé vous recevrez ma newsletter hebdomadaire.

Merci pour votre inscription et à bientôt !