Dans cette article, nous allons voir ce qu’est le neuromarketing, pourquoi c’est intéressant et comment l’appliquer.

L’Homme n’est pas vraiment aussi rationnel qu’on l’imagine

Mais moi aussi j’étais super content de pouvoir me dire que j’étais rationnel !
Et c’est d’ailleurs l’hypothèse de nombreux économistes. Les économistes dans leur modèle disent que l’humain est rationnel. Sauf qu’en réalité on voit que les résultats diffèrent complètement. L’humain serait donc irrationnel.
Et en regardant bien, on voit que tous les choix rapides sont majoritairement décidés par l’émotionnel.
Le centre même de l’irrationnel.

Le neuromarketing est du marketing humain

Bon, on est quand même là pour parler de neuromarketing. Qu’est-ce que le neuromarketing ?
Prenons un dictionnaire : le neuromarketing désigne l’application des neurosciences cognitives au marketing. C’est pompeux, hein ?!
Bon allez, on va le réécrire de façon un peu plus compréhensible : Le neuromarketing, c’est la science et la compréhension du cerveau au service du marketing.
L’objectif est de comprendre et faciliter le travail du cerveau jusqu’à la prise de décision.
Dans le neuromarketing on prend en compte l’humain.

L’humain est mu par ses émotions

L’idée est de prendre en compte et de capitaliser sur les émotions.
On pourrait dire que chaque humain est unique mais en même temps on partage tous beaucoup de choses. À la fois notre structure biologique et notre culture. En fait, le cerveau est un des organes qui consomme le plus d’énergie dans le corps humain. Du coup il cherche à se faciliter en permanence la tâche. Ainsi, notre cerveau automatise énormément de choses, ce qui va créer des biais pour nous faciliter la vie.
L’évolution a construit notre cerveau de façon à nous protéger et nous aider à survivre.
Du coup notre réaction rapide va chercher à favoriser notre survie.
Ce qui fait qu’en construisant judicieusement le contexte, on est capable d’influer sur la perception.

Le neuromarketing nous donne un ensemble d’outils

Donc, le neuromarketing nous donne par exemple des outils pour :

  • Choisir le prix
  • Choisi notre couleur
  • Choisir un nom de marque
  • Nous donner les outils pour nous aider à sortir nos clients de ce qu’on appelle la « paralysie décisionnelle »
  • Ou encore l’aversion à la perte
    Si vous ne devez retenir qu’une seule chose du neuromarketing, c’est que le neuromarketing prend en compte l’humain.

Cette approche est un véritable atout, que ce soit dans la conception de sites, de campagnes marketing ou dans la communication de façon plus générale.

Comment se traduit l’utilisation du neuromarketing ?

Prenons l’exemple d’un site internet : le neuromarketing nous permettra d’avoir des hypothèses pour construire une première version du site que l’on pourra alors présenter à notre cible et, en mesurant leur interaction avec le site, l’améliorer progressivement jusqu’à qu’il soit extrêmement pertinent pour notre cible.

Le neuromarketing est un sujet absolument passionnant et vous pourrez d’ailleurs retrouver bientôt une série de vidéos que je vais mettre en ligne sur les biais cognitifs pour que vous puissiez reprendre le contrôle de votre cerveau.

Entrez votre email pour découvrir les secrets qui vous permettront de vendre plus !

En rejoignant mon cercle privé vous recevrez ma newsletter hebdomadaire.

Merci pour votre inscription et à bientôt !